top of page

Greenwashing par Paul Antoine De Carville

Quand notre maire de #sens et 1er adjoint à la Communauté d'Agglomération du Grand Sénonais Paul-Antoine de Carville se met au greenwashing pour Carrefour, peu importe les conséquences sur les finances publiques...


Vous retrouverez ci-dessous l'extrait d'une publication du maire de #Joigny, Nicolas Soret, sur l'effet néfaste des appareils de "recyclage des bouteilles" par la grande distribution.

Une bonne nouvelle pour l’environnement? A voir. Une bonne nouvelle pour votre pouvoir d’achat? Pas sûr.

C’est tout le sujet de la consigne, que j’ai abondamment détaillé l’an dernier. Cette machine récupère tout ce qui a de la valeur dans la poubelle jaune, et que votre collectivité revend, pour diminuer le coût de l’impôt sur les déchets.

En faisant le choix de rendre à une grande surface (et en fait aux producteurs de boissons, les grandes surfaces ne sont que des prestataires de service) et non à votre collectivité vos déchets d’emballages, vous gagnerez assurément un bon d’achat. Mais aussi une inéluctable hausse fiscale.

Et au passage, vous faites un immense cadeau à Danone et consorts. Car avec ce système, ils n’ont plus besoin de s’acquitter de l’éco-participation à l’éco organisme Citeo (ex éco-emballage). Eco organisme qui finançait les collectivités. Collectivités qui du coup perdent deux fois: sur le soutien de Citeo, et sur la revente des matières.

Au passage, vous remarquerez que l’on ne vous demande de rapporter que « la bouteille transparente en plastique de couleur claire ». Donc, par exemple, pas la bouteille en plastique rouge de badoit. Et vous savez pourquoi? Parce que celle là on ne sait pas la trier (ni eux, les industriels, ni nous les collectivités). Donc il faut la détruire et ça a un coût. Et eux, chez Danone et leurs copains, ils ne récupèrent que ce qui a de la valeur. Et laissent aux collectivités tout ce qui coûte.

C’était comment le vieux slogan de gauche? « A eux les profits, à nous les pertes ». On y est





Kommentare


bottom of page