Lettre d'informations SENS-ÉCOLOGIE ET SOLIDARITÉ printemps 2022


Préambule


La vie politique nationale a rythmé les 4 derniers mois des Sénonais en deux parties :

  • L'élection présidentielle a vu le président sortant profiter d'une stratégie conduisant à se servir du Rassemblement National comme d'un marchepied pour être mal réélu pour 5 ans.

  • Quant aux élections législatives, au cours desquelles Sens Ecologie et Solidarité a participé activement à la campagne locale des candidats NUPES Manon Dené / Jérôme Thiriet, elles ont accouché d'une recomposition politique majeure en 3 blocs bien distincts :

- L'extrême droite, la droite autoritaire et la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale à laquelle nous adhérons.


Si nous nous réjouissons de la constitution d'une gauche réunie, nous ne pouvons qu'être consternés par les scores très importants du RN mettant en danger l'unité populaire et par un niveau d'abstention qui en dit long sur la défiance qu'inspire la politique à de très nombreux concitoyens.


La participation dans les quartiers populaires à Sens doit à cet égard nous obliger à redoubler nos efforts pour donner envie aux habitants délaissés par la politique de droite menée par Marie-Louise Fort de nous rejoindre et ainsi être en mesure d’obtenir la majorité à la prochaine élection municipale de 2026.



Des courriers sans réponse (1)


Alors que le coût des carburants explose avec l'inflation et la spéculation boursière, nous avons demandé par courrier à Madame Fort d'étudier la possibilité de :

  • Rendre gratuite l'utilisation des bus et de développer rapidement le maillage du réseau au niveau de l’agglomération en phase avec les besoins des citoyens.


Plus de 40% des Sénonais sont privés de voitures, notamment les plus précaires.

L'offre de service de l’agglomération en matière de transport est insuffisante (2) :

  • Temps d'attentes importants,

  • Pas de bus ou presque après 20h00, le dimanche et jours fériés,

  • Nombreux trajets supprimés lors des vacances scolaires.


Cela a pour conséquence de voir des bus roulant quasiment à vide la majeure partie de la journée une fois les scolaires acheminés vers leurs établissements scolaires.


Comme sur bien d'autres sujets, Marie-Louise Fort n'a pas pris la peine de nous répondre.

Nous reverrons l'intégralité du fonctionnement de l'offre en concertation avec les besoins des habitants quand nous serons aux manettes.



Un Plan Climat Air Energie et Territoire :

Écran de fumée devant Green’dev


Obligation légale depuis 2018, l'agglomération va enfin présenter sa copie du PCAET avec 4 ans de retard ce qui en dit long sur les préoccupations environnementales de nombreux élus du territoire.


Les solutions présentées ne seront pas en mesure d'apporter des réponses cohérentes localement en matière de dégradation de l'environnement et notamment de la qualité de l'air d'autant que ces mesures seront applicables au bon vouloir des élus et que le diagnostic en terme d'émission de CO2 ne prend pas en considération l'installation future de plateformes logistiques et de leur cohorte de camions.


L'ère du « en même temps » macroniste s'impose dans la sphère politique locale :

  • Apporter de maigres solutions à la baisse des émissions de CO2 et en même temps faire du territoire une zone de mastodontes d'entrepôts logistiques XXL nourris par des milliers de camions quotidiens.


En effet, la dernière session du conseil d'agglomération a été l'occasion d'acter l'installation d’une plateforme logistique par le promoteur « GREEN’DEV » sur 20 hectares dans la zone des Vauguillettes.(3)(4) faisant suite à un premier projet Panhard sur 20 hectares en cours de concrétisation. Quant au second projet Panhard, nous le verrons plus loin, il a été avorté par notre mobilisation.


Il est à noter que la zone d'activité n'est pas localisée à quelques encablures du centre-ville mais non loin du quartier des Champs-Plaisants dont les milliers d’habitants et en particulier les enfants seront bien les premières victimes des pollutions aux particules fines.


Les aides à la rénovation thermique des bâtiments se feront sans condition de ressources ce qui permettra aux plus aisés, ceux-là mêmes qui ont un accès toujours plus important à l'information, de bénéficier de subventions publiques alors que des centaines de logements privés devraient être prioritaires et que des mesures coercitives devraient être entreprises envers certains marchands de sommeil sénonais.



Pour un référendum local (1)


Sans vision d'avenir, si ce n'est celle d'un développement économique libéral qui nous conduit au chaos social et environnemental et sans l'ombre d'une volonté de débat, la majorité de Marie-Louise Fort n'est que le symbole d'une vieille politique inégalitaire et écocide.


La tenue des échanges au Conseil municipal et d’Agglomération est d'une médiocrité sans nom et le mépris affiché y est total.

Par conséquent, la majorité conduisent la politique du territoire en toute opacité (aucune trace de projets logistiques dans leur programme de 2020) et qu'ils la conduisent sans concertation populaire, nous avons demandé la tenue d'un « référendum local » comme le code des collectivités le permet lorsque sont en jeu des projets touchant aux biens communs que sont notamment la terre, l'air et l'eau.



La mobilisation contre Panhard a payé


Le projet de la société immobilière Panhard sur le site des Vauguillettes de Sens n’a finalement pas été retenu par la multinationale Zalando pour installer sa plateforme logistique XXL qui a fait le choix du site de Montereau-Sur-Le-Jard (77) sur lequel un autre collectif « Zalan’dehors » conteste le projet. (5)(6)


La requête lancée par le collectif Stop Panhard contre l'autorisation environnementale au Tribunal Administratif a permis d'envoyer un message fort au porteur de ce projet immobilier Panhard et son client Zalando qui a donc préféré s'installer loin des terres agricoles sénonaises.


Comme très souvent dans ce genre de combats, c'est sur le terrain judiciaire que se gagnent les batailles tant les investisseurs avides de retombées financières immédiates redoutent le freinage temporel de leurs funestes projets.


Il est à noter que le contrat de location de Zalando sur la base logistique conçue pour ses besoins par Panhard ne courait que sur 10 ans : Quid de ce site si le géant du e-commerce n’avait pas renouvelé ce bail ?


Une nouvelle friche dans le paysage Sénonais ???


Nous avons bien conscience que c'est une victoire en demi-teinte dans la mesure où si nous, sénonais, ne seront pas impactés directement, d'autres auront à subir les conséquences néfastes d'une telle implantation.


Nous ne sommes absolument pas en défaveur de la création d’emploi dans le Sénonais, bien au contraire.

Mais nous préférons mettre en avant la création d’emploi en phase avec la bifurcation écologique et sociale dont notre territoire à besoin :


  • Rénovation thermique des bâtiments (7) : Gage d’économie d’énergie et de pouvoir d’achat pour chacun,

  • Transport publique,

  • Alimentation : Le Grand Sénonais va dans les mois à venir devoir réaliser son Plan Alimentation Territorial (8) qui définira la politique de l'agglomération en matière d'agriculture et de consommation locale.

  • L’économie circulaire. (9) (10)


Nous refusons ce modèle de société capitaliste qui n'a cure de l'intérêt commun et qui ravage les hommes et la nature.

C'est la nature même de notre combat politique.



Les liens pour en savoir plus :

(1) https://www.sens-ecologie-solidarite.fr/lettre-ouverte

(2) https://www.bus-intercom.com/

(3) https://www.lyonne.fr/sens-89100/actualites/apres-panhard-un-nouveau-projet-de-plateforme-logistique-a-sens-fait-debat_14150183/

(4) https://youtu.be/0Wbi38r7520

(5) https://actu.fr/ile-de-france/montereau-sur-le-jard_77306/seine-et-marne-il-ne-veulent-pas-de-zalando-a-montereau-sur-le-jard_42418636.html

(6) https://www.youtube.com/watch?v=jWC0fpM9mrQ

(7) https://www.20minutes.fr/economie/2955299-20210118-le-boom-de-la-renovation-energetique-une-chance-pour-l-emploi

(8) https://agriculture.gouv.fr/quest-ce-quun-projet-alimentaire-territorial

(9) https://institut-economie-circulaire.fr/economie-circulaire/

(10) https://www.ecologie.gouv.fr/leconomie-circulaire