top of page

Le projet des promenades à sens

En complément de l'article paru ce jour dans l' L'Yonne républicaine Sens sur la position des oppositions municipales sur le projet des promenades, notre collectif citoyen vous propose l'intégralité du texte transmis au journal pour approfondir notre point de vue sur ce sujet:


Pour notre collectif, ce projet des promenades n'était pas une priorité pour l'avenir de la ville à l'heure où nous vivons des crises sociales et environnementales majeures.

Bien sûr il s'agissait d'une proposition de campagne pour une Majorité municipale de la ville de Sens élue par 10% des votants Sénonais.


  • La priorité:

Pour nous devrait être de maximiser les investissements publics dans la rénovation thermique et l'indépendance énergétique des bâtiments municipaux, notamment dans les écoles améliorant ainsi sur le long terme le confort de tous les usagers et la résilience de notre territoire, en économisant sur les factures énergétiques de la ville qui ont explosé en .

Cela serait plus sain pour assainir le budget de fonctionnement de la ville que de remettre en cause l'utilité des services publics et de faire la chasse aux agents municipaux soit-disant superflus comme le propose monsieur Paul-Antoine de Carville, tout en s'autorisant de grandes largesses avec l'argent public, notre argent, au nom d'un "choc d'investissement" largement fantasmé, dont on peut se demander dans quelle mesure il ne s'agit pas surtout d'une campagne de promotion politique de sa personne pour acquérir une notoriété qui lui fait sévèrement défaut.


  • Second point crucial, la méthode d'élaboration de ce type de projet:


Un simple questionnaire est insuffisant lorsque l'on désire sincèrement associer les habitants. Quand on analyse le taux de participation à ce questionnaire, assez faible avec moins de % des habitants de la ville, on est loin du plébiscite évoqué lors du discours de présentation à la foire.

Pour un tel projet d'envergure, il nous paraît crucial de mettre en œuvre une véritable démarche participative pour prendre en compte réellement les besoins des habitants et des usagers, ce qui implique une démarche sur un temps long d'au moins une année et non pas quelques semaines.

Pour cela des méthodes de participation citoyenne éprouvées existent, comme par exemple : l'assemblée de citoyens tirés au sort, accompagnée d'ateliers citoyens et d'actions de terrains aux 4 coins de la ville pour recueillir le maximum d'avis.

Ce serait la garantie que le projet fasse consensus.


  • Troisièmement sur le plan financier:


Le montant des travaux annoncé, à millions d'euros de base hors "mauvaises surprises" nous étonne fortement. Durant le débat d'orientation budgétaire de janvier, la majorité avait communiqué un budget de , millions pour cette réfection des promenades, sans prise en compte d'éventuelles subventions qui auraient dû réduire la facture.

Quel grand écart de chiffres et de dépenses de l'argent public

Nous nous posons donc la question de la sincérité du montant des investissements prévus pour les quatres années à venir, et voulons alerter à nouveau sur le creusement de la dette des Sénonais, multipliée par .


  • Pour conclure:


Cette réfection d'un quart des promenades devrait se terminer et être inaugurée en décembre , comme de nombreux autres projets de la majorité. Cela tombera seulement quelques mois avant les prochaines élections municipales. Doit on y voir un lien de cause à effet ?

Plutôt qu'une inauguration en grande pompe, avec discours grandiloquent, coupage de ruban et dégustation de petits fours, il serait bienvenu selon nous de proposer de vrais démarches d'appropriation par les habitants et usagers de ce nouvel espace.

Mais il est vrai qu'en plein hiver les possibilités de festivités en plein air sont réduites, et attendre les beaux jours semble ne pas s'insérer dans le calendrier électoral de nôtre maire et de sa majorité...


Ci-dessous le lien vers l'article original:




Posts récents

Voir tout
bottom of page