La situation des écoles à Sens, un véritable scandale !

Le bâti, un manque d'investissements:


Les écoles de #Sens sont dans un état de délabrement déplorable.

Fruit de décennies de négligence à tel point qu'un groupe de travail a été initié à la demande des syndicats enseignants du département et du Directeur Académique de l'Yonne.

Malgré un investissement de l’actuelle mairie , les besoins sont loin d’être couverts.

Il nous paraît indispensable d’engager très rapidement un grand programme ambitieux de rénovation, notamment thermique : cela assurerait des conditions de scolarité plus dignes aux enfants , et permettrait en outre d’agir concrètement pour lutter contre le dérèglement climatique, tout en réduisant les coûts de fonctionnement pour la ville en éliminant ces passoires thermiques.


La sécurité sur le chemin de l'école:


Au-delà de cela, de nombreux travaux sont nécessaires pour assurer la sécurité des élèves et des enseignants, ainsi qu’une véritable concertation permettant de prendre en compte et de corriger enfin l’énorme problème de sécurité routière aux abords et sur le chemin des écoles.

De nombreuses solutions existent , encore faut-il vouloir les mettre en œuvre !


La qualité de l’alimentation:


Sur un autre plan, il est urgent d’engager une refonte de la restauration scolaire (et plus largement de toutes les restauration collectives).

Les cantines doivent passer en bio et en circuit court avec les producteurs locaux le plus vite possible, il en va de:

  • La santé de nos enfants (les études démontrent toutes que manger bio c’est manger sain),

  • De leur éducation au goût,

  • A une meilleure hygiène de vie,

  • Mais aussi de l’activité économique locale,

  • De la préservation de notre cadre de vie,

  • Aux ravages de la « malbouffe »

De l’amélioration de notre capacité à résister aux changements climatiques en assurant une plus grande autonomie alimentaire locale.


Sens vient de signer une convention pour obtenir le label de l'#UNICEF: « ville amie des enfants », très bien !


Nous sommes tout de même étonnés de cet affichage brandi fièrement par la majorité, alors même que la réalité sur le terrain, dans les écoles, nous paraît très préoccupantes, comme peuvent en témoigner les enfants, les parents et les enseignants.