QUI SOMMES NOUS ?

Nous sommes des citoyennes et citoyens Sénonais désireux d'agir ici et maintenant pour que notre ville s'engage dans une politique écologique et solidaire, qui lui permettra enfin de réaliser son potentiel et de devenir une municipalité modèle, à l'heure où les risques environnementaux et sociaux sont plus élevés que jamais.
Notre liste est soutenue par Europe Ecologie Les Verts, La France Insoumise, le Parti Communiste Français, et Génération Ecologie

Sens - écologie et solidarité a adopté :
 

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
Logo EELV
FIlogo.png
logo PCF.png
logoGenerationEcologie.png
TRACT V5 FINAL.jpg

Abonnez-vous à notre liste de diffusion :

Josiane STRBA

61 ans, mariée, deux enfants, assistante et gestionnaire administrative auprès de l’Exécutif du conseil départemental du Val-de-Marne sur les discriminations et les droits Humains, je vis à Sens depuis juillet 2006.

 

Depuis 1980, la randonnée pédestre et la pratique du cyclotourisme ont rythmé notre philosophie de vie familiale. « Navetteuse » de Sens à Créteil, je suis aussi confrontée quotidiennement à la gestion ferroviaire de la S.N.C.F. Adhérente à la M.J.C. jusqu’à 2018, j’ai vécu sa « disparition » avec colère contre le choix municipal de la gouvernance actuelle. Adhérente aussi aux Jardins de la Croisière dont nous partageons la démarche et les projets.

Mes engagements citoyens ont été nombreux, qu’ils soient pour la défense de l’école publique avec la F.C.P.E., la promotion du sport populaire avec la Fédération Sportive et Gymnique du Travail, la défense des locataires et de l’Habitat social avec la Confédération Nationale du Logement, et maintenant la solidarité avec les personnes exilé.es en France suite aux bouleversements mondiaux (conflits armés, pauvreté, réchauffement climatique..).

 

Ma prise de conscience politique s’est faite à travers mes expériences professionnelles : j’ai travaillé 2 mois comme employée de maison à 14 ans sans savoir que je n’étais pas déclarée par les propriétaires d’un château, puis à l’issue de mes études, j’ai été embauchée à la Banque nationale de Paris devenue Paribas où j’ai pu découvrir une gestion de la finance tournée exclusivement vers les plus riches. J’ai démissionné et depuis, je suis aussi hostile à une fraude fiscale qui détruit le financement des services publics et mine le consentement des citoyens à l’impôt. 

Adhérente au PCF depuis Mai 1981, je me suis retrouvée dans la démarche citoyenne de la liste SENS ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE. J’aime l’idée d’une démocratie communale qui fait des citoyen.nes les co-gestionnaires de la vie de la cité et de sa gestion financière. 

E-communiste,  j’ai la conviction que la question écologique ne pourra avancer tant qu’il y aura autant d’inégalités sociales et économiques. Un défi à relever de l’échelon international au local. Face à la destruction environnementale et l’injustice sociale, le PCF est convaincu qu’un changement de modèle de société est incontournable car le capitalisme ne répond pas aux attentes de vie meilleure de l’ensemble des peuples du monde, au contraire. Alors que les connaissances et les richesses accumulées pourraient permettre de résoudre bien des maux de notre temps, le fossé des inégalités et l’ampleur des atteintes à la nature n’ont jamais été aussi profonds. 

Le capitalisme n’est pas éco-compatible. Il a, certes, la capacité à récupérer et à s’adapter aux aspirations de la société mais il s’agit, pour lui, de tout changer sans rien changer… pour les plus riches. C’est ainsi qu’il avance l’idée de croissance verte, de capitalisme vert : il faut tout peindre en vert sans pour autant s’attaquer aux inégalités sociales, culturelles et environnementales.

Faire disparaître, dans un même mouvement, ces inégalités prend dès lors tout son sens, notamment dans les quartiers populaires, là où sévit avec le plus de force la crise du capitalisme. C’est aussi vrai à SENS. 

 

Défendre nos services publics, être solidaire des luttes en cours (après la réforme des retraites, la casse de la sécurité sociale ?), refuser l’asphyxie budgétaire imposée aux collectivités, construire un projet municipal impliquant les sénonais.es., valoriser notre commune, non pas comme une vitrine « touristique » uniquement mais comme une ville où il fait bon vivre avec sa richesse humaine et son intelligence au service de l’intérêt général, à travers son soutien au tissu associatif, sont les challenges à relever pour la prochaine mandature municipale.

 

Nous voulons en être avec les citoyen.nes de SENS et avoir la même détermination à la communauté d’agglomération.