QUI SOMMES NOUS ?

Nous sommes des citoyennes et citoyens Sénonais désireux d'agir ici et maintenant pour que notre ville s'engage dans une politique écologique et solidaire, qui lui permettra enfin de réaliser son potentiel et de devenir une municipalité modèle, à l'heure où les risques environnementaux et sociaux sont plus élevés que jamais.
Notre liste est soutenue par Europe Ecologie Les Verts, La France Insoumise, le Parti Communiste Français, et Génération Ecologie

Sens - écologie et solidarité a adopté :
 

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
Logo EELV
FIlogo.png
logo PCF.png
logoGenerationEcologie.png
TRACT V5 FINAL.jpg

Abonnez-vous à notre liste de diffusion :

Jean-François NICHELE

62 ans, retraité de l'éducation nationale depuis 2016. Auparavant professeur d'économie-gestion au lycée C et R Janot à Sens depuis 1987. Conseiller municipal sous le mandat de Jean CORDILLOT de 1997 à 2001, j'ai été aussi pendant 10 ans président de la Confédération Nationale du logement de SENS et représentant élu des locataires de Brennus Habitat pendant 4 ans au conseil d’administration.

 

J'ai vécu 8 ans aux champs plaisants - quartier que je connais bien. Adhérent au PCF, j'ai décidé de rejoindre la liste Écologie et Solidarité car elle incarne une véritable alternative de convictions pour l'écologie, la justice sociale (l'écologie et la justice sociale étant de plus en plus liées voire indissociables), la défense des biens communs et de la démocratie locale.

 

Aujourd'hui, le changement climatique est une réalité difficile de nier et j'ai la conviction que les collectivités locales telles que la commune de Sens et l’agglomération ont un rôle majeur à jouer à l'échelle de notre territoire : gestion des déchets, recyclage, distribution de l'eau, préservation des sols et des milieux naturels, restauration bio et locale, services de proximité et mobilité, pollution de l'air, déclin de la biodiversité, espaces végétalisés, co-construction en urbanisme, logements sains et économes en énergie...

Soit tant de projets innovants au niveau local. Mon engagement sur cette liste prend appui également pour pointer la responsabilité de notre système économique actuel et des choix politiques de nos dirigeants devenus de plus en plus des représentants de commerce que des protecteurs de l'environnement, des relais (sous l'influence du lobbying) pour préserver les grandes industries les plus polluantes, destructrices de nos ressources et responsables du réchauffement climatique.

 

L'ère néolibérale dans laquelle est entré le capitalisme depuis plus de 40 ans a accéléré la catastrophe écologique en cours en même temps qu'elle pille et paupérise les pays les plus pauvres de la planète, poussant d'ici quelques années des millions de réfugiés climatiques à fuir leur pays. Il faut ainsi dénoncer l'inertie politique faite de renoncements et d'échecs aux différentes conférences sur le climat. Je crois dans la force du mouvement citoyen, du global au local.

La commune et l'agglomération possèdent de nombreux leviers pour agir en faveur du climat. Avec la démocratie participative, la mise en place de budgets participatifs, nous pouvons penser notre territoire qu'on souhaite transmettre aux générations futures.

 

Le PCF et avec ses élus soutiennent sans réserve toutes les initiatives pour la préservation de l’environnement comme ils le font dans leur commune par des actions concrètes car ils refusent de se résigner face aux théoriciens de la catastrophe et de l'effondrement de la planète. Sans transition écologique, l'injustice sociale tant criante, ne fera que s'aggraver et nous aurons à subir jusqu'à notre ville : canicules, tempêtes, inondations...